Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban – Le Livre

Lors de ce troisième tome de la série Harry Potter, JK Rowling commence à introduire la notion de côté obscur du monde magique. Ce tome montre un Harry Potter moins innocent et nous apprend certains des secrets de Poudlard ainsi que les premiers affrontements avec des détraqueurs.

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban propose une intrigue autour de Sirius Black , le meilleur ami du père de Harry Potter, qui était le seul à savoir où il se trouvait lorsque Voldemort était au pouvoir. Des rumeurs indiquent que Sirius Black aurait trahi la famille Potter et causé leur mort avant d’être précipité dans une arche, sans espoir de retour, par sa cousine Bellatix.

Harry sort de la maison de son oncle, traînant avec lui son hibou en cage, son coffre et son manche à balai la nuit d’après son treizième anniversaire. Il aperçoit, durant cette ballade, une forme sombre dans l’ombre qui le suivra tout au long du tome 3, un énorme chien noir. Se rendant dans une librairie de Diagon Alley, il apprend que cette créature est un présage magique appelé sinistre et que celui qui l’aperçoit s’apprête alors à mourir prochainement.

Sirius Black fut détenu à la prison des sorciers : Azkaban. Azkaban est une île habitée par des créatures terrifiantes et magique, les Détraqueurs. Sirius réussit un exploit sans précédent ; il s’évade de la prison avant de se mettre en traque de Harry afin de terminer le travail initié par Voldemort.

A Poudlard, dans le même temps, une partie de quidditch, un sport impliquant l’utilisation de balais magique, est envahi par les Detraqueurs, qui font tomber Harry et cassent sont balais. Dans le même temps, le rat de Ron est mangé par le chat d’Hermione mettant quelque peu à mal leur amitié.

Harry rencontre son nouveau professeur de magie divinatoire et celui ci voit sa mort.

Harry décide d’apprendre à combattre les détraqueurs en prenant des leçons spécifiques. Il reçoit par ailleurs une carte enchantée lui montrant comment sortir de Poudlard via des passages secrets. Le jour de Noël, Harry reçoit un mystérieux paquet : un balais éclair de feu qui est en fait un balais de course.

Passons les informations dévoilant trop l’intrigue sur Sirius Black, Harry, Ron et Hermione, nous ne voudrions pas vous gâcher le suspense.

Dans ce tome 3 des aventures d’Harry Potter, la vérité éclate enfin et Harry est alors changé pour toujours.

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban introduit une évolution majeure, dans le lent passage à l’age adulte et la fin de l’innocence. Harry n’avait jamais été confronté à la terreur ou la tromperie et il commence à se transformer en adolescent, socialement mais aussi via son attirance envers les filles.

Comme toujours dans la série Harry Potter, comédie et drame s’entremêlent. Ron et Hermione ne semble plus se supporter jusqu’à ce qu’Hermione, sous le coup du stress, gifle Draco Malefoy en plus de se rebeller contre lui.

La fin du livre est certainement son point faible, même si elle reste pertinente et captivante. L’impression qu’il manque de la profondeur lors de cette conclusion, notamment parce que la relation entre Harry et son parrain repentit, Sirius Black, n’est pas vraiment développée, laisse un sentiment de fin un peu bâclée. Les deux se comportent comme s’ils étaient les meilleurs amis du monde et s’étaient connus toute leur vie.

Le Prisonnier d’Azkaban est bouleversant et sombre à bien des égards ; il aborde les sujets de la vengeance via Sirius Black, du doute et de la peur dans l’expérience de Harry face aux détraqueurs mais surtout, ce tome développe les notions de croissance et de responsabilités de nos jeunes héros qui définissent leurs personnalités lors des tomes a venir.

0
Fantasy 7 Commentaires fermés sur Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban – Le Livre