Harry Potter et La Coupe de Feu – Le Livre

Ce 4e opus de la célèbre saga de J.K Rowling se déroule il y a plus d’un demi-siècle. L’intrigue est lancée par le décès curieux des Jedusor, une famille de propriétaires fonciers aisés et surtout de leur fils aîné, Tom. La demeure abandonnée de la famille défunte est désormais gérée par leur gardien, Frank, déjà accusé d’avoir tué ses anciens employeurs. Le malheureux allait y laisser la peau : remarquant une lueur à l’intérieur de la demeure pourtant abandonnée, le gardien décida de s’y introduire pour chasser ce qu’il a pris pour des gamins qui s’amusent. Il finira par y rester.

Pendant ce temps, le jeune Potter, désormais adolescent de 14 ans, se réveille avec une douleur aiguë localisée au niveau de sa fameuse cicatrice en forme d’éclair sur le front. Cette mise en situation angoissante laisse par la suite place à la Coupe du Monde de Quidditch qui lance le livre sur les chapeaux de roues. Cet évènement haut en couleur qui passionne les foules du monde des sorciers se verra perturbé par un évènement dramatique : l’attaque ciblée d’un groupe de Mangemorts, ces mages noirs qui obéissent à Lord Voldemort, le seigneur des ténèbres, sur les participants à l’évènement. La « marque des ténèbres » apparaîtra d’ailleurs dans le ciel, synonyme d’un meurtre « fraîchement » commis par le Voldemort.

Harry, Ron et Hermione, trio inséparable, se retrouveront bien évidemment au cœur de cette nouvelle bataille contre le seigneur des ténèbres. Leur retour à Poudlard, l’école des sorciers, sera marqué par leur rencontre avec leur nouveau professeur de Défense contre les forces du mal, Maugrey « Fol Œil », qui arbore un œil magique, lui permettant de voir à travers les murs. L’autre évènement majeur de la rentrée sera l’annonce de la tenue du légendaire Tournoi des Trois Sorciers dans l’enceinte même de l’école. Ce tournoi auquel participent traditionnellement trois sorciers issus des trois plus grands établissements de magie comporte des défis physiques et magiques et sacre le meilleur magicien de l’année. Les conditions de participation sont très strictes, et c’est la Coupe de feu qui désigne le candidat qui défendra les couleurs de chaque école. Pour cette mouture, les participants sont :

  • Fleur Delacour, une charmante sorcière française ;
  • Cédric Diggory, qui avait déjà fait une apparition remarquée dans le 3e livre ;
  • Viktor Krum, une force de la nature.

Mais ce n’est pas tout. Pour la première fois depuis le lancement du tournoi, la Coupe de Feu désignera un 4e participant, qui n’est autre que Harry Potter. C’est ici que le roman prend son véritable envol, puisqu’il nous embarquera dans l’aventure contraignante du tournoi. Harry, qui n’a pas forcément le niveau des autres participants, plus âgés et plus expérimentés, se retrouve pourtant à la première place au moment d’attaquer l’ultime épreuve du labyrinthe, celle qui débouche sur la Coupe des Trois Sorciers et qui transporte le champion hors du labyrinthe. On apprendra, à l’issue de l’épreuve qui verra Harry et Cédric finir ex-æquo, que la Coupe avait été piégée puisque les deux protagonistes seront transportés dans un endroit inconnu.

Ce 4e opus est le premier Harry Potter que l’on peut qualifier de volumineux. On image que l’auteure n’a eu de choix que de multiplier les pages pour rendre justice aux nombreux évènements et prendre le temps d’installer une tension continue et toujours palpable, même dans les scènes calmes. L’atmosphère lourde tient surtout à la surpuissance de Voldemort, beaucoup plus fort que dans les opus précédents, puisqu’il peut notamment compter sur son fidèle serviteur Queudver qui s’est longtemps fait passé pour le rat de compagnie de Ron Weasley pendant dix ans. Curieux happenings, suspicions sur l’identité de la personne qui a discrètement glissé le nom de Potter dans la Coupe de Feu et émois amoureux s’entremêlent pour porter cette intrigue finalement plutôt dense.

Maintenant, il ne faut pas perdre de vue certaines faiblesses, qui, à mon sens, cassent parfois l’immersion. La partie du labyrinthe est longuette, et la terreur qu’est supposé incarner Voldemort n’est pas assez exploitée. Quoi qu’il en soit, l’histoire de Maugrey est rondement menée avec un twist final remarquable. Des détails à priori insignifiants deviennent alors capitaux pour la compréhension de l’intrigue. On reconnaît d’ailleurs bien le goût de Rowling pour le suspens et son sens aigu du détail. L’ambiance est lourde, mais des moments d’humour viennent égayer un peu le tout : Hermione Granger s’éprend pour les elfes de maison, ce qui provoque quelques dialogues succulents avec Harry et, surtout, Ron, avec lequel les choses vont progressivement évoluer. Côté écriture, c’est efficace, sans forcément être incroyablement relevé. En définitive, ce 4e livre de la saga Potter marque un tournant dans les relations entre les personnages qui deviennent plus complexes, avec un plus d’épaisseur et de vécu.

0
Fantasy 6 Commentaires fermés sur Harry Potter et La Coupe de Feu – Le Livre